Luc Moullet est tout à fait capable de faire des films sans géographie mais on a dit qu’il était le professeur de géographie de la France comme Tavernier en serait, d’une autre façon, le professeur d’histoire. Il connaît si bien les cartes qu’il peut en dessiner de fausses qui s’avèrent plus justes que les vraies.

Façade d'un cinéma dans les Alpes-de-Haute-Provence
Façade d'un cinéma dans les Alpes-de-Haute-Provence © Getty / Gerard SIOEN

Il lui est arrivé de mettre en scène sa disparition pour faire parler de lui. Prudente, la SCAM lui a attribué cette année son prix Charles Brabant dont on espère qu’il a été suffisamment doté pour le rendre tranquille.

C’est que son succès, inscrit dans l’avenir, se trouve soumis à un moratoire. Un vrai moratoire, pas de ceux qu’on efface d’une heure à l’autre. Un moratoire de 24 ans peut-être.

Mais Luc Moullet est de toute façon un personnage à revenir par la fenêtre si on lui a indiqué la porte. Et dès qu’on formule une loi, il la tourne. Il tourne.

Il a commencé très jeune aux « Cahiers du cinéma » mais ses articles dont quelques-uns ont été réunis sous le titre « Piges choisies » n’avaient parfois qu’un lointain rapport avec la critique. D’ailleurs, on peut tout aussi bien dire que ses films ne se différencient pas toujours de ses articles critiques.

Il a réalisé plusieurs longs métrages mais bien davantage de courts. Des courts, toujours des courts. L’envie ne lui a cependant pas manqué de films de sept heures, comme il y a des gigots.

Il est tout à fait capable de faire des films sans géographie mais on a dit qu’il était le professeur de géographie de la France comme Tavernier en serait, d’une autre façon, le professeur d’histoire. Le mot « marcheur » étant un peu dévalué présentement, on dira qu’il a connu le pays chemin faisant. « Je suis un homme de jambe, pas un homme de main », observe-t-il. Mais attention, il connaît si bien les cartes qu’il peut en dessiner de fausses qui s’avèrent plus justes que les vraies.

En ces jours un peu tendus, on se souviendra par exemple de son film apparemment burlesque de 1995 où il suggérait de transférer la capitale à Imphy : département de la Nièvre, 3400 habitants, deux fleurs dans le classement des villes fleuries. La sécurité y serait plus facile à assurer.

Programmation musicale : Philippe Katerine "Mon meilleur ami est un chien"

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.