Marc Bloch
Marc Bloch © Anonyme / Anonyme

Il est né en 1886 mais reste le plus jeune de nos historiens. Il est vrai qu'il disait : si seules les choses du passé vous conviennent, faites donc antiquaire; si le présent vous passionne d'abord, vous pourrez devenir historien. Avec son complice Lucien Febvre - on aurait pu les surnommer Castor et Pollux, il avait créé une revue considérable, Les Annales où dans les années trente, on inventait des sujets originaux, l'histoire de la monnaie, des routes et des chemins, des sentiments etc. et où on affrontait aussi ceux de l’heure : la Grande Dépression, le nazisme... A 53 ans, Marc Bloch aimait aussi à se présenter comme le plus vieux capitaine de la drôle de guerre. Il avait été exposé au feu presque continument entre 14 et 18. Et, en 1943, il devint dans la région de Lyon, le doyen des organisateurs de la Résistance. C'était le même qui enseignait l'histoire à l'Université et qui, au front, obéissait à l'appel profond de tout ce que notre histoire remuait en lui.C'était le même qui, en pleine déroute, en juin 1940, prenait le temps de répondre à la question de son fils : "Dis, papa, à quoi ça sert l'histoire" et qui, au printemps 44, ne parla pas sous la torture et fit face à ceux qui l'abattirent le 16 juin 44, confiant en la Libération.

Evénement(s) lié(s)

Colloque « Écrire l’histoire, enjeux et défis »

Les liens

L'Association Marc Bloch L'objet de l'Association est de contribuer au développement des sciences de l'homme et particulièrement de la science historique et de poursuivre l'étude de la vie, de l'oeuvre et de la pensée de Marc Bloch.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.