Camus et Guilloux sont devenus dès le milieu des années 1940 les meilleurs amis qui soient. Mieux, deux frères qui se lisaient avant que leurs livres ne paraissent et qui parlaient, blaguaient, chantaient même à l’unisson.

Louis Guilloux en 1978
Louis Guilloux en 1978 © Getty / Louis MONIER

Série "Albert Camus"

Le site des de la Société des Études Camusiennes

Camus et Guilloux, son aîné de quatorze ans, basé bien loin du Sud, en Bretagne, auraient pu ne pas se rencontrer.

Mais il y avait leur ami commun, Jean Grenier, et leur maison-mère, Gallimard.

Camus et Guilloux sont devenus dès le milieu des années 40 les meilleurs amis qui soient. Mieux, deux frères qui se lisaient avant que leurs livres ne paraissent et qui parlaient, blaguaient, chantaient même à l’unisson.

Ce que les deux hommes avaient en commun venait du plus profond. D’une enfance pauvre. On sait ce que fut l’enfance de Camus. Guilloux raconte la sienne, à peine transposée, dans « La maison du peuple » ou « Le pain des rêves » : les bas quartiers de Saint-Brieuc, le père cordonnier, le travail à demi-muet des compagnons.

Camus et Guilloux ont tous deux été méfiants devant la parole trop haute, trop pointue des écrivains qui lançaient des slogans au nom du peuple sans en avoir eu l’expérience.

Il se trouve que l’aîné a survécu vingt ans au cadet. Guilloux n’a cessé, entre 1960 et sa propre mort en 1980, de défendre Camus, disant que sa gloire n’avait jamais entamé son ami et qu’il n’avait cessé de lutter contre lui-même. C’est par sa déchirure intérieure que Camus laissait passer le soleil. Passaient des nuages, ce ne gênait nullement Guilloux qui n’aimait pas les cieux trop purs. 

Bibliographie

  • Albert Camus et Louis Guilloux Correspondance (1945-1959) Folio Gallimard
  • Albert Camus et Maria Casarès Correspondance  (1944-1959) Folio Gallimard
  • Albert Camus et Nicola Chiromonte Correspondance (1945-1959) Gallimard
  • Albert Camus Correspondance avec ses amis Bénisti 1934-1958 Bleu Autour
  • Henry Godard Louis Guilloux. Romancier de la condition humaine Gallimard
  • Jeanyves Guérin (dir.) Dictionnaire Albert Camus Bouquins
  • Charles Poncet Camus et l'impossible trêve civile  - Suivi d'une Correspondance avec Amar Ouzegane Gallimard
  • Christian Phéline et Agnès Spiquel-Courdille  Camus, militant communiste  - Alger, 1935-1937 Gallimard
Les invités
  • Agnès Spiquel-CourdilleProfesseur émérite de littérature française à l’Université de Valenciennes et présidente de la Société des Études camusiennes
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.