Emile zola et sa famille
Emile zola et sa famille © domaine public / collection particulière

1891- 1893. Le couple Zola manque d’exploser. Un pacte est finalement conclu : Alexandrine, l’épouse en titre, accepte qu’Emile entretienne un double ménage avec Jeanne : l’ancienne lingère du couple a pourtant l’âge d’être leur fille, les deux enfants qu’elle a eus avec Emile, l’âge d’être leurs petits-enfants… En revanche, dans l’hôtel particulier de Paris comme dans la maison de Médan, c’est elle, Alexandrine, qui garde le rôle de Madame Emile Zola.

  1. Zola, 57 ans, son œuvre largement accomplie, la rosette de la Légion d’honneur au revers, s’engage tardivement mais entièrement dans le combat pour la reconnaissance de l’innocence de Dreyfus. « Quelle extraordinaire aventure, je m’y sens à l’aise, en marche vers quelque chose de grand ». Mais avant de passer le col de la libération de Dreyfus, la pente est rude. Après la publication de son« J’accuse », l’antisémitisme s’étend soudain comme le feu dans les prairies, avec des manifestations et des émeutes dans des dizaines de villes. «A bas les youpins, chassons loin d’nos frontières toute la bande à Zola ». Condamné à un an de prison, Emile s’exile : il vivra son isolement d’un an à Londres comme une prison.

Le grand drame d’humanité qu’a été l’Affaire secoue aussi l’intimité des Zola, à peine reconstituée. On connaissait déjà les lettres écrites à cette période par Zola à sa « Jeanne bien-aimée », voici maintenant la publication de sa correspondance avec sa « chère femme ».

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.