A la troisième étape de notre périple qui prépare la journée spéciale de France Inter de vendredi, il apparaît qu'il n'y a pas de terrorisme définitif, non plus qu'au Moyen Orient qui nous retiendra aujourd'hui il n'y aurait un.. islam définitif.

Jean-Pierre Filiu, arabisant, professeur associé à Sciences Po va nous accompagner aujourd'hui dans la région où il a été en poste plus d'une fois.

Dans son dernier livre, La révolution arabe , il formule 10 leçons sur le soulèvement démocratique.

Nous en retiendrons d'emblée une : la Palestine au cœur demeure.

Les Palestiniens ont beaucoup recouru au terrorisme. Même s'ils signifiaient ainsi leurs divisions et leur faiblesse profonde, on pouvait penser qu'ils préparaient à leur manière une étape nouvelle de la politique.

Au Moyen Orient se développe plus tard dans les années 80 un fort courant millénariste. Il s'agit cette fois d'attendre la fin du monde. Ce qui demande d'ailleurs aux auteurs de violences beaucoup de préparation.

Enfin vint le jihadisme qui veut bouter dehors les infidèles et leurs alliés. Un jour, la mèche du jihadisme peut-elle rencontrer le baril de l'apocalypse ? Sans doute pas parce que, leçon 2 du livre, les musulmans ne sont pas que musulmans...

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.