Les frontières de la Finlande avec la Norvège ou avec la Suède - longtemps la puissance régionale dominante – provoquent évidemment moins de difficultés que la frontière avec la Russie, beaucoup plus longue et qui touche presque Saint-Petersbourg.

Les frontières de la Finlande avec la Norvège ou avec la Suède - longtemps la puissance régionale dominante – provoquent évidemment moins de difficultés que la frontière avec la Russie, beaucoup plus longue et qui touche presque Saint-Petersbourg.

Au XIXème, la Finlande avait été absorbée par la Russie mais naissait la conscience nationale, alimentée au trésor de la poésie populaire - la première édition du Kalevala date de 1835. Elle se heurtait au bon vouloir des tsars. Le dernier d’entre eux, Nicolas II, affaibli par la première révolution, en 1905, dut concéder une véritable autonomie. La Finlande, en 1906, dispose d’un Sénat, au rôle exécutif, et d’une Chambre élue au suffrage universel. Et quand on dit suffrage universel, c’en est véritablement un : les Finlandaises ont le droit de vote dès cette date ! Le pays se flattera dorénavant de sa politique éducative et sociale pionnière.

Une autre révolution en Russie, en 1917, rendra possible l’indépendance. C’est il y a cent ans précisément, en décembre 1917, que le Sénat la proclame.

Mais ce pays qui attendait de naître n’a rien d’un lac tranquille. Les luttes politiques y sont violentes : les partis bourgeois donnaient la priorité à l’indépendance pour effacer les contradictions sociales tandis que les sociaux-démocrates voulaient au contraire les utiliser pour leur projet propre. En 1918, c’est la guerre civile. Le premier conflit d’une longue série, très cruelle.

La Finlande, recrue d’épreuves, se proclamera neutre après la Seconde guerre et fera en sorte de ne pas contrarier Moscou. L’Occident, qui, après avoir exalté le pays, l’oubliera un peu, parlera de finlandisation. Les Finlandais diront qu’il ne faut pas considérer seulement leurs actes mais leurs motifs. Ils n’avaient pas le choix. Leur marge de manœuvre, à l’époque Poutine, est-elle beaucoup plus grande ?

Site de La Revue d'histoire nordique

Programmation musicale : "Maamme" par le Choeur de Tapiola

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.