Célébrations de l'Entente cordiale en 1905
Célébrations de l'Entente cordiale en 1905 © UK Parliament / UK Parliament

Les accords signés par la France et l'Angleterre et qu'on appellera plus tard l'Entente cordiale datent de 1904. Quarante plus tard, Paris à peine libéré, les Français réinstallent la statue du souverain britannique de la Belle Epoque, qu'ils considèrent comme leur meilleur ami.

Aujourd'hui, le paysage est bien différent.

L'hostilité franco-allemande a fait place au mariage. Mariage de raison peut-être, mariage néanmoins.

Et c'est à distance que le Premier ministre britannique considère le couple Merkozy, ainsi qu'on l'appelle outre-Manche.

Mésentente cordiale ? Non.

En matière militaire, Paris et Londres demeurent plus que jamais associés. Comme l'a montré récemment l'opération commune en Libye.

C'est bien naturel. L'Entente cordiale n'est-elle pas née de la volonté qu'avaient les deux capitales de conforter leurs intérêts en Afrique ?

Notre invité, Philippe Chassaigne, historien de l'Angleterre, des relations franco-britanniques et maître d'œuvre du nouveau numéro de Géohistoire qui vient de paraître et est consacré aux rois et reines d'Angleterre, et parmi eux, à Edouard VII.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.