Militaire à la gare de Lyon
Militaire à la gare de Lyon © Radio France / Rama

Notre quatrième rendez-vous en prélude à la journée spéciale de France Inter à New York ce 9 septembre. La journée tragique qu'a connue la Norvège en juillet dernier a rappelé que tout état démocratique, si riche, si tranquille, si convaincu de sa morale fût-il, pouvait être rattrapé par l'épouvante.

Quand on est ainsi atteint, comment ne pas être gagné ?

Soit l'état démocratique ne réagit pas assez et oublie ce qui le fonde : le monopole, légitime, de l'usage de la violence.

Soit il réagit sans discernement: s'il se livre à une répression et une surveillance généralisées, il se rend haïssable et justifie a posteriori la provocation des terroristes.

Avec Antoine Garapon, secrétaire général de l'Institut des hautes études sur la justice,

nous tenterons d'exposer les termes du dilemme auquel se trouve exposé l'Etat démocratique.

Mais, le terrorisme étant mondialisé, il conviendra aussi de parler coopération internationale et d'abord coopération européenne. L'Europe, avec ce que lui imposent son histoire et les instruments juridiques dont elle dispose, parvient-elle à maintenir un équilibre entre les impératifs de la répression et la protection des libertés personnelles ?

Les liens

Institut des Hautes Etudes sur la Justice L’IHEJ est un organisme d’étude et de conseil indépendant. Il propose une réflexion de qualité sur les évolutions du droit et de la justice dans un cadre pluridisciplinaire et international. Son originalité consiste à faire le lien entre la recherche et les pratiques de la justice, en identifiant, construisant et accompagnant intellectuellement les défis nouveaux auxquels sont confrontés les professionnels du droit, et en particulier les juges.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.