1998, les membres de la famille impériale russe sont inhumés solennellement par le président Eltsine à Saint-Pétersbourg, forteresse Pierre et Paul. Nous sommes quatre vingt ans après l'exécution d'Ekaterinenburg.

Le Tsar Nicolas II et ses filles Olga, Anastasia et Tatiana en captivité à Tobolsk durant l'hiver 1917-1918
Le Tsar Nicolas II et ses filles Olga, Anastasia et Tatiana en captivité à Tobolsk durant l'hiver 1917-1918 © Beinecke Rare Book and Manuscript Library, Yale University

Egrenons la litanie de leurs noms. L'empereur Nicolas II, qui avait abdiqué en 1917. L'impératrice Alexandra que les Russes surnommaient "l'Allemande" comme les Français avaient traité Marie-Antoinette en autrichienne. Alexis, l'héritier hémophile de 13 ans. Et ses aînées les grandes duchesses : Olga 22 ans, Tatiana, Marie, la cadette enfin - Anastasia, 16 ans.

Le pouvoir et l'Eglise mettent ainsi en scène, tour à tour, la célébration de la fin des Romanov. Dès les années 1920, Rouges et Blancs en avaient déjà mis au point la version canonique. Est-il possible d'en avoir une lecture critique ?

Les invités
  • Marc FerroHistorien, directeur d'Études à l'École des hautes études en sciences sociales
Les références
L'équipe
Contact