Octobre 1967, le Che est exécuté à La Higuera, devant les villageois, placides ou peut-être complices.

Le Che sur un mur à La Havane
Le Che sur un mur à La Havane © Getty / Jeremy Woodhouse

Octobre 1967, le Che est exécuté à La Higuera, devant les villageois, placides ou peut-être complices. A Villegrande, où son cadavre est transporté, accroché à un patin d’hélicoptère, l’atmosphère est déjà autre. A l’hôpital de l’Ordre de Malte, deux religieuses allemandes lavent et préparent le corps qui est exposé couché, les yeux encore ouverts, sur une table de la buanderie. Les photos qui sont prises font aussitôt penser au Christ mort de Mantegna. On les rapproche bientôt des portraits pris sept ans plus tôt par Korda : le Che est fixé définitivement dans sa jeunesse. En 1968, les sérigraphies de Warhol font le reste : c’est le moment où, un peu partout dans le monde, les révoltes étudiantes associent dans un même cri : Ho Chi Minh-Che Guevara !

Long va son chant, disait l’écrivain portugais Miguel Torga. Le Che est aussi une figure considérable dans la chanson. Redoublée par celle du chilien Victor Jara. En 67, les militaires boliviens avaient coupé les mains du Che; en 1973, les tortionnaires s’en prennent à ses mains. Bernard Lavilliers : « Z’ont tué le guitariste/ Lui ont brisé ses doigts/ Interdit de musique. »

Cependant, à Cuba, l’autre versant du Che sort peu à peu de l’ombre. Le fameux « Hasta siempre » se terminait par une citation de son discours à l’ONU en décembre 64 : « La vague ira grandissant ». Mais dans une autre partie du discours, le Che prévenait : « Nous avons fusillé, nous fusillerons encore ». Fidel avait projeté le Che dans l’ailleurs et le futur mais, dans l’île et dans l’exil, il n’a pas pu ne pas partager la disgrâce du castrisme. Comme le dit Pablo Milanes : si tu es un surhomme, « si le Poète c’est toi, comment puis-je te chanter ? »

Programmation musicale :

-Hasta Siempre de Carlos Puebla

-Zamba del Che de Victor Jara

-Si el poeta eres tu de Pablo Milanes

-Viva Cuba libre de Los Aleanos

-La lucha de Los Van Van

Carrefour des Amériques par Marcel Quillévéré sur France Musique.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.