Paquebot "Paris" par Charles Demuth - 1921/22
Paquebot "Paris" par Charles Demuth - 1921/22 © Columbus Museum of Art / Columbus Museum of Art

En mai à Saint Nazaire sera lancé le MSC Divina. Une ville flottante de plus de 320 mètres de long. La construction du Preciosa sera ensuite achevée. Commandé par les Libyens, le bateau a été repris par MSC, une compagnie italo-suisse. Mais les scandinaves de Viking viennent d'annuler une commande de deux autres navires de croisière, laissant le carnet de commandes des Chantiers de l'Atlantique bien plat. Des Chantiers passés depuis peu -et pour combien de temps ?-sous contrôle asiatique.

Ce n'est pas seulement la construction des navires de croisière qui a changé de dimensions. C'est la marine marchande dans son ensemble. L'association traditionnelle sous pavillon national des états occidentaux avec leurs armateurs et leurs chantiers a volé en éclats. L'espace atlantique lui-même a perdu beaucoup de son importance dans un monde élargi.

Dans ce nouveau paysage, la croisière n'a des chances de durer que si elle se hisse au niveau des industries de loisirs de masse. Quant à la croisière d'autrefois, tenter de la restituer donne parfois l'impression de tomber dans une fracture spatio-temporelle ! Mais là aussi il y a des résultats financiers à générer : l’exploitation présente du centenaire du Titanic en témoigne.

Evénement(s) lié(s)

Titanic : la véritable histoire

Titanic, 100 ans après

Les liens

La Cité de la Mer à Cherbourg 100 ans après l'escale mythique du Titanic à Cherbourg, La Cité de la Mer ouvre les portes d'un nouveau parcours permanent dédié au paquebot et à l'émigration.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.