Enseigne de société coopérative ouvrière en rez-de-chaussée d'un immeuble - 2012
Enseigne de société coopérative ouvrière en rez-de-chaussée d'un immeuble - 2012 © cc / Jean-Bernard Vialles

Le mouvement coopératif a été assez fort en France, dès les années 1840, pour s'inscrire dans les replis de la loi. En 1947 puis en 1978, deux textes lui sont spécifiquement dédiés, le second définit précisément les sociétés coopératives ouvrières de production.

Aujourd'hui les scop semblent avoir le vent en poupe. On va répétant qu'elles dessinent une issue pour de nombreuses entreprises en liquidation. Ce qui est sûr, c'est que si elles réunissaient autant de parts dans la consommation réelle qu'elles obtiennent d'interventions dans les medias, leur avenir serait radieux.

Benoît Hamon promettait pour le quinquennat un "choc coopératif"; cependant, aujourd'hui, l'Economie Sociale et Solidaire dont il était ministre délégué n'est plus qu'un attribut du secrétariat d'Etat au Commerce, à l'Artisanat et à la Consommation. Son passage aura été marqué par une loi mais demeurent beaucoup d'interrogations.

Dans le secteur, les scop - au total 44 000 salariés- ne sont qu'une marge : l'histoire peut-elle s'écrire aussi depuis la marge ? Leur fonctionnement est démocratique : peut-il encore en être de même dans les structures coopératives et mutuelles de masse où il est censé appartenir sinon aux salariés-associés du moins aux simples clients ? A observer le Crédit agricole ou les Caisses d'Epargne, il est permis d'en douter.

L'économie sociale et solidaire représente-t-elle vraiment encore une alternative ?

Les liens

Site des sociétés coopératives et participatives Les Scop, Sociétés coopératives et participatives, désignent les entreprises à statut Scop (Société coopérative de production) et à statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Soumises à l’impératif de profitabilité comme toute entreprise, elles bénéficient d’une gouvernance démocratique et d’une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise.Les Scop, Sociétés coopératives et participatives, désignent les entreprises à statut Scop (Société coopérative de production) et à statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Soumises à l’impératif de profitabilité comme toute entreprise, elles bénéficient d’une gouvernance démocratique et d’une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise.

Nous contacter

(ré)écouter La marche de l'histoire Voir les autres diffusions de l'émission

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.