Il est bien difficile de dire ce qu’est l’Islam. Pourrait-on soutenir qu’il est ce qu’en font les musulmans ? C’est en tout cas vrai en Europe.

A Londres, au parc Burgess
A Londres, au parc Burgess © Getty / Rob Stothard

Il est bien difficile de dire ce qu’est l’Islam. Pourrait-on soutenir qu’il est ce qu’en font les musulmans ? C’est en tout cas vrai en Europe. En même temps que l’Islam y devient visible et même surexposé, des musulmans qu’on pourrait dire « ordinaires », intégrés socialement, tentent, génération après génération, d’y concilier leur vécu occidental avec leur foi.

Les chrétiens ayant fini, jusqu’à preuve du contraire, par se conformer à la sécularisation dominante, il est attendu de ces musulmans « ordinaires » qu’ils acceptent pareillement la tolérance et qu’ils se plient aussi à la représentation artistique libre, à la satire voire à la caricature. Mais le chemin qui leur est tracé par beaucoup de medias et de politiques n’est pas nécessairement celui qu’ils ont envie de prendre.

Beaucoup d’entre eux entendent ne pas être des pions qu’on pourrait déplacer à sa guise sur une ligne tracée d’avance. Au fond, chez eux, il y a quelque chose d’ « extraordinaire ». Ils cherchent à frayer une voie, chacun à sa façon car il ne faut pas les imaginer monolithiques. Ils acceptent que, dans l’Islam, beaucoup d’aspects ne soient pas immuables, ils sont prêts à les transformer mais ils veulent aussi interroger l’universel tel qu’il est entendu en Occident : « Il n’est d’universel que partagé ». Leur tentative de renouveler leurs croyances en questionnant aussi l’autre tient de la performance. D’autant que, depuis 1989, les affaires bruyantes, les attentats répétés ne cessent de provoquer des déraillements dans cette trajectoire inédite.

Conférence donnée sur le sujet le 16 janvier 2017 à 19h au Lycée Le Corbusier à Aubervilliers

Programmation musicale :

"Peter Pan" de Diam's (2010)

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.