La nature profonde de Cees Nooteboom est d’être poète mais quel public un poète néerlandais peut-il toucher ? Aussi a-t-il été aussi romancier, nouvelliste, diariste, journaliste. Tout à la fois. Et le voilà traduit à travers le monde, devenu le plus connu des écrivains de son pays.

Cees Nooteboom en 2003
Cees Nooteboom en 2003 © Getty / ullstein bild

L’Europe est traduction, dit-on. Néerlandais-allemand, néerlandais- français, catalan-espagnol, espagnol-néerlandais… Tous ces dictionnaires, jamais longtemps fermés, parlent entre eux dans les bibliothèques de Cees Nooteboom et attendent qu’il leur revienne car les livres attendent qu’on les ouvre. En général, Cees Nooteboom passe le début de l’année en Allemagne du Sud puis c’est Amsterdam, son pays, et en juin, la voiture chargée de livres prend son élan vers Barcelone en passant par la France : le ferry emmène ce curieux équipage à Minorque où ses livres ont patienté à la maison pendant que le jardin prenait son autonomie. Cees Nooteboom, qui a commencé à voyager comme auto-stoppeur voire matelot, est un écrivain nomade mais un nomade peut avoir plusieurs pâturages.

Partout lui manque le dictionnaire néerlandais-catalan. L’Europe ne tient pas assez compte des petits pays. Le néerlandais est pratiqué par trente millions de personnes seulement, et encore en comptant large. Cependant c’est la langue dans laquelle Cees Nooteboom a toujours écrit. Simplement le bassin de lecteurs dans lequel il plonge n’étant pas très grand, il n’a pas voulu le diviser en couloirs. Sa nature profonde est d’être poète mais quel public un poète néerlandais peut-il toucher ? Aussi a-t-il été aussi romancier, nouvelliste, diariste, journaliste. Tout à la fois. Et le voilà traduit à travers le monde, devenu le plus connu des écrivains de son pays.

Partout chez lui mais partout à son corps défendant. Existant au monde et n’en étant pas. Lui-même et un autre.

« Ces deux hommes / Ils portent mes valises/ Lisent mes journaux/ Gagnent mon pain/ Ensemble nous traversons/ Le bruit et l’air du monde. »

Le site personnel de Cees Nooteboom

Bibliographie de Cees Nooteboom chez Actes Sud :

533. Le livre des jours 

Tumbas, tombes de poètes et de penseurs 

Un art du voyage

Le jour des morts

Dans les montagnes des Pays-Bas

Désirs d'Espagne

Filmographie :

Ingmar Bergman Les fraises sauvages (Studio Canal)

Yves Robert Clérambard (Gaumont)

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.