Quels rapports Napoléon a-t-il entretenu avec les femmes qu'il rencontrait et côtoyait à la Cour impériale ? Car s'il fut un conquérant, il ne se préoccupa pas seulement du simple aspect militaire. Son grand amour avec Joséphine aura été passionnel, sur fond d'un ordre moral qui redéfinit les formes de la galanterie.

Napoléon et Joséphine : quelles relations entretenait-il avec les femmes ?
Napoléon et Joséphine : quelles relations entretenait-il avec les femmes ? © Radio France / Sconosciuto

L'ordre moral règne dans une société de militaires pour lesquels la femme était encore considérée comme le repos du guerrier. Alors que dans le salon aristocratique d'Ancien Régime, les femmes parlaient de politique, il était inimaginable de parler politique avec une femme à l'époque de Napoléon. Madame de Staël en aura fait les frais.

Joséphine est l'amour mais aussi la chance de sa vie. Sans argent, endettée elle aussi ne manque pas de s'appuyer sur les charmes de l'époque pour jouer de ses mises somptueuses et naviguer avec les apparences pour vivre dans la dignité. Après la Terreur, elle se retrouve dans une situation matérielle très inconfortable, telle qu'il ne lui reste plus qu'à vendre ses charmes. Le calcul séduction/amour/intérêt, est le seul moyen de gagner sa liberté pour les femmes à l'époque. Napoléon ne manque pas de s'appuyer sur son réseau d'influence pour honorer ses ambitions auprès du Directoire.

Contrairement à l'époque qui suit le gouvernement révolutionnaire de la Terreur, l'époque thermidorienne, le pouvoir napoléonien opte pour l'Ordre moral. Son divorce avec Joséphine et son mariage avec Marie-Louise d'Autriche doit lui apporter des bénéfices diplomatiques par lesquels il impose sa logique impériale et sa légitimité dynastique qu'il veut pérenne. Marie-Louise lui donne ce que Joséphine n'a jamais pu lui apporter, une descendance avec la naissance du roi de Rome, en 1811.

Les intérêts des liens qui sont codifiés par Napoléon vis-à-vis de la société impériale et des rapports hommes/femmes sont avant tout politiques. Cela ne l'empêche pas de cultiver l'arbitraire et de multiplier les maitresses. 

Avec 

Jean Tulard, historien, spécialiste de Napoléon Bonaparte et de l'époque napoléonienne

Revues

"Le Point" : 100 idées reçues sur les femmes dans l'histoire, 2011

Les liens

Le site de Napoleon1er.com

Les invités
Les références
L'équipe
Contact