Manifestation CPE 2006
Manifestation CPE 2006 ©

Il est paradoxal de vouloir tenter une histoire de la jeunesse : n’a-t-elle pas un corps qui lui est propre depuis que le monde est monde ?

Il est vrai pourtant qu’elle est, à certains égards, une invention moderne. Le monde occidental a connu un « coup de jeune » dans les années 1960, c’est indéniable. D’où le recours, fréquent depuis, au vocabulaire générationnel : « bof génération », « génération morale » et on s’épargnera la « génération Bataclan ».

Mais si la jeunesse n’était qu’un mot ? demandait le sociologue Pierre Bourdieu. En 68, quoi de commun entre les 12% de bacheliers et les autres et qu’on ne dise pas que les divergences s’effacent parce qu’aujourd’hui, les bacheliers sont 80% : la supposée démocratisation est de plus en plus ségrégative. Il faudrait évidemment parler des « jeunes » au pluriel.

Il reste que le mot jeunesse est un enjeu politique. Les manifestations étudiantes re-jouent l’insurrection de la parole de mai 68, mère de toutes les batailles. La Manif pour tous observe qu’elle a offert sa première expérience politique à toute une jeunesse silencieuse. Le Front National claironne qu’il est devenu, dans les urnes, le premier parti de toute une jeunesse en colère…

Ces enjeux, contradictoires et manipulatoires, dépassent les jeunes mais au moins partent-ils d’eux et permettent-ils de parler d’eux.

Les liens

Site du Germe (Groupe d'études et de recherche sur les mouvements étudiants) les objectifs du GERME : « promouvoir la recherche sur les mouvements et organisations d’étudiants et de jeunes à l’époque contemporaine, en France, en Europe et dans le monde Elle vise notamment à – la collecte des documents, archives, et veille à ce que leur traitement et conservation soit assurée dans les lieux et institutions adaptés – établir un inventaire des sources et l’actualiser – organiser, participer, aider des manifestations de tous ordres : colloques, expositions, rencontres, séminaires – favoriser la publication des actes de colloques, catalogues, articles, ouvrages – et utiliser tous moyens pour permettre l’accomplissement de son objet social.«

Site de l'Observatoire national de la vie étudiante L’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) est un organisme public d’études et de recherche créé en 1989 par le ministre en charge de l’enseignement supérieur. Placé auprès du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS), il a pour mission de donner une information aussi complète, détaillée et objective que possible sur les conditions de vie des étudiants et sur leur rapport avec le déroulement des études, de manière à éclairer la réflexion politique et sociale et à aider à la prise de décisions.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.