Chambord est une énigme. Cet automne 2019 est dédié à Léonard de Vinci, la tentation est d'éclairer son rôle dans le projet de construction du château qui serait né de rien, en pleine Renaissance et affirmation de l'État moderne. C'est lui qui aurait tout imaginé. Notre invité est l'écrivain, Xavier Patier.

Le château de Chambord du côté du parc par Pierre-Denis Martin vers 1722
Le château de Chambord du côté du parc par Pierre-Denis Martin vers 1722 © Getty / Heritage Images

En direct et en public depuis les Rendez-vous de l’Histoire de Blois et l'auditorium de la bibliothèque Abbé Grégoire.

Chambord né de rien ? 

Le roi François Ier, dit la légende, chassait sur le site qui n’était qu’un lieu inhabité, malsain où une petite rivière paresseuse, le Cosson, créait des marais tant était lent son écoulement. De récentes fouilles archéologiques ont non seulement montré l’importance de la forteresse médiévale qui a précédé le château mais elles ont permis de deviner un paysage alentour qui était maîtrisé et exploité.

Le projet de Léonard de Vinci ? 

Le maître, accueilli par le roi au Clos-Lucé, était bien vieux, déjà malade. Il a sans doute influencé les premiers dessins. S’il y a un plan giratoire à Chambord, il n’y est pas pour rien, mais ensuite ?

Il ne faut pas exagérer son rôle. Vinci est mort dès 1519 et les travaux de Chambord  se déroulent dans la longue durée et avec des ruptures. À la suite de la désastreuse expédition d’Italie de François Ier en 1524, ils sont interrompus et ne reprennent qu’en 1526. À ce moment, l’influence italienne ne fait que décroître au profit des traditions des architectes et des maçons français. 

Chambord, le plus italien et le plus national des châteaux français

Après avoir fait intervenir les archéologues du XXIe siècle, on peut faire intervenir maintenant un témoignage du XVIIe siècle. Sous le règne de Louis XIV, Félibien était venu de Versailles à Blois. Il avait découvert dans une maison de la ville une maquette qui datait des débuts de la construction de Chambord. La maquette révélait des façades, des fenêtres beaucoup plus marquées par l’invention milanaise que ce qui advint finalement.

Le château de Chambord est une énigme

Sa modélisation en 3D ne suffit pas à l’épuiser. L’escalier central résiste ainsi aux interprétations qu’elle devrait permettre. Et puis il y a ce troisième escalier au sommet. Emmène-t-il les visiteurs  vers une lanterne sommitale qui apparente le château à une église ou ne les mène-t-il pas vers rien ?

François Ier avait sa réponse. Il ne voyait pas Chambord comme un accomplissement et disait :

Si l’on se préoccupait trop de l’achèvement des choses, on n’entreprendrait jamais rien.

Bibliographie 

  • Le Château Absolu de Xavier Patier, (La Table Ronde).
  • Le roman de Chambord de Xavier Patier (Le Rocher).

Revue Archéologia sur Chambord, octobre 2019.

Arte - documentaire "Chambord - Le château, le roi et l’architecte" Marc Jampolsky

Le site Leonardo Da Vinci 2019

Le site de Jacques Frémontier 

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.