Après la cosmologie et la géographie, l'homme, dans toutes ses activités, utiles ou inutiles... Et après l'homme, les animaux et la nature. Enfin, l'homme étant connu pour sa fragilité extrême, le répertoire de tous les remèdes qu'il peut tirer des animaux et des plantes ! En 37 livres, Pline l'Ancien parcourt le cercle des connaissances accessibles au premier siècle de notre ère.

"La Mort de Pline" - Illustration de "Histoires des météores" par Yan Dargent - 1870
"La Mort de Pline" - Illustration de "Histoires des météores" par Yan Dargent - 1870 © domaine public / Gallica

Sa gigantesque Histoire Naturelle a-t-elle jamais eu de précédent ? Il ne nous est pas parvenu assez de textes de l'Antiquité pour pouvoir donner une réponse sûre. En tout cas le monument de Pline est unique parce qu'il a été conservé dans son intégralité. L'auteur est mort à 56 ans dans l'éruption du Vésuve et son œuvre a été préservée encore mieux que Pompéi. De surcroît, elle n'a jamais été oubliée et n'a pas eu besoin d'être redécouverte. Copiée, découpée, recyclée tout au long du Moyen-Âge, elle fut un succès de librairie à la Renaissance et Buffon, au XVIIIe siècle, l'érigea en modèle.

Au XIXe encore, Delacroix fait figurer Pline dans un angle du plafond qu'il peint pour la bibliothèque de l'Assemblée Nationale : on le voit considérer la catastrophe qui va l'ensevelir tout en continuant à travailler. Puissent nos élus lever la tête de leurs i-phones et entendre, comme nous, cette leçon : le danger est proche ? On tient son poste.

(Rediffusion du 30/10/2013)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.