Marc Aurèle, recru d'épreuves alors qu'il abordait la fin d'un règne de près de vingt ans, notait dans les Ecrits qu'il s'adressait à lui-même, les fameuses "Pensées" : "Proche est le moment où tu auras tout oublié. Proche celui où tous t'auront oublié."

Fragment d'un portrait en bronze de Marc Aurèle - Musée du Louvre
Fragment d'un portrait en bronze de Marc Aurèle - Musée du Louvre © cc / Marie-Lan Nguyen

Eh bien non, sa mémoire demeure !

Celle, bien sûr, du philosophe qui s'interroge mais sans jamais chercher refuge et réconfort dans ses titres impériaux, en exerçant sa seule intelligence pure.

Celle, aussi, d'un empereur qui remplit son devoir à la tête de ses armées, campant même huit ans durant dans l'espace danubien afin de contenir la pression des peuples venus de l'Est.

L'empereur fait modestement son "pauvre petit métier". Il exerce néanmoins son autorité avec fermeté. Ce n'est pas parce qu'il est philosophe que ses sujets et ses ennemis doivent en profiter !

C'est peut-être ce qui demeure le plus utile dans l'expérience,rare, de Marc Aurèle : la combinaison de la puissance et de l'humilité.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.