Dès les jours précédents la déclaration de guerre de septembre 39, des enfants ne rejoignirent pas la capitale tandis que d’autres partaient en province pour poursuivre leur scolarité. L’exode proprement dit ne commença qu’après les bombardements du 3 juin qui apparurent comme un signal.

Défilé des troupes allemandes avenue Foch à Paris le 14 juin 1940
Défilé des troupes allemandes avenue Foch à Paris le 14 juin 1940 © Getty / Historical

Série "La tragédie de juin 40"

La fuite s’accéléra à partir du 10, date de départ du gouvernement. Elle emporta peut-être deux tiers de la population de la capitale et la moitié des banlieusards.
La capitale fut déclarée ville ouverte le 13.
Les Allemands y pénétrèrent le 14, y organisant de suite un défilé qui partit des Champs Élysées mais contournant l’Arc de Triomphe ou, le même jour, le sergent Ferrand put ranimer la flamme comme à l’accoutumée.
Sur la façade du Musée de l’Homme, Paul Rivet fit afficher le poème de Kipling, If : " Si tu peux garder ta tête et ton courage quand les autres les perdront, tu seras un homme mon fils".
Encore quelques jours et Hitler fera une visite matinale à l’esplanade du Trocadéro. L’apercevant, un vendeur du "Matin" fut saisi d’un tel effroi qu’il en lâcha ses journaux comme s’il avait vu le diable.

Exposition Comme en 40, du 17 septembre 2020 au 10 janvier 2021 au Musée de l'Armée à Paris.  Cette exposition a pour ambition de mettre en lumière l’ensemble de la situation française, tant des points de vue militaires, politique,  stratégique, économique, qu’idéologique, sociaux et culturels. Elle sera divisée en deux grandes parties, la France en guerre, ainsi que la   défaite française et la poursuite des combats par la France libre et la  résistance.

Exposition Les parisiens dans l'exode de 1940, jusqu'au 13 décembre 2020 au Musée de la libération de Paris. Du début du mois de mai à la mi-juin 1940, les populations traversent un moment historique bouleversant : la fuite sur les routes de huit millions de personnes pour échapper à l’avance des armées allemandes.

Bibliographie :

  • Les Français de l'an 40 de Jean-Louis Crémieux-Brilhac (Gallimard)
  • L'exode. Un drame oublié de Eric Alary  (Perrin-Tempus).
  • Les derniers jours de Paris. Carnet d'un journaliste de Alexander Werth (Perrin).
  • 33 jours de Léon Werth (Viviane Hamy).
  • Hitler à Paris. Juin 1940 de Cédric Gruat (Tirésias).
  • Catalogue de l'exposition "1940 : Les Parisiens dans l'exode" (Paris-Musées)
Les invités
  • Sylvie ZaidmanDirectrice du musée de la Libération de Paris - musée du général-Leclerc - musée Jean-Moulin
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.