La communauté médicale, longtemps, aurait voulu croire que les grandes maladies infectieuses seraient vaincues mais depuis la fin du XXe siècle, les pandémies reviennent avec la régularité d’une noria. Et elles posent des questions fondamentales à la démocratie.

Kit de protection contre la grippe en 2008
Kit de protection contre la grippe en 2008 © Getty / BSIP

On l’a vu dès l’époque du sida. Certains courants politiques qui, depuis, sont devenus beaucoup plus puissants, confondirent de suite pandémie et état de guerre, réclamant des centres fermés pour les « sidaïques » – le mot n’est pas aimable, disait Jean-Marie Le Pen mais il est nécessaire pour désigner ceux qu’il considérait comme les nouveaux lépreux.

Or le sida n’était pas une maladie contagieuse, comme d’aucuns voulaient le faire croire mais seulement une maladie transmissible. 

Les pandémies qui menacent depuis sont le fait de virus contagieux : H5N1, H1N1, SRAS… 

Comment préserver  face à ces dangers un espace de délibération ? Comment  maintenir  une éthique démocratique face à l’urgence ? Comment tenir un compte exact des plus pauvres et des plus vulnérables ? Et quel discours imaginer pour que les citoyens gardent un comportement rationnel ? 

Bibliographie

  • Pandémie grippale : l'ordre de mobilisation de Emmanuel Hirsch, Collectif (Cerf).
  • Tempêtes microbiennes. Essai sur la politique de sécurité sanitaire dans le monde transatlantique de Patrick Zylberman (Gallimard).
  • Des épidémies et des hommes de Antoine Flahault et Patrick Zylberman (La Martinière).
  • Un monde grippé de Frédéric Keck (Flammarion).
  • La grippe, ennemie intime. Itinéraire d'un virologue, de la grippe espagnole aux grippes aviaire et porcine de Claude Hannoun (Balland).
  • Pandémie. La grande menace de Jean-Philippe Derenne, François Bricaire (Fayard).

Musique

Une chanson, La grippe vous va si bien, de Jacques Higelin et Brigitte Fontaine

Les invités
  • Emmanuel HirschProfesseur d’éthique médicale à l’Université Paris-Sud-Paris-Saclay
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.