L'IHTP avait accompagné une journée de France Inter le 13 avril où il avait présenté, en compagnie d’Antoine Lefébure, sa première collecte de témoignages autour du 13 novembre.

Scène d'attentat
Scène d'attentat © Getty / Karen Moskowitz

L’Institut du Temps présent avait accompagné une journée de France Inter le 13 avril où il avait présenté, en compagnie d’Antoine Lefébure, sa première collecte de témoignages autour du 13 novembre.

De nombreux auditeurs de France Inter, mêlés à des degrés divers à cette nuit funeste, avaient alors été volontaires pour participer à des enregistrements

Christian Delage, le directeur de l’IHTP, propose aujourd’hui des extraits de trois d’entre eux.

Le docteur David Pariente est urgentiste à la Pitié-Salpêtrière, il avait le 13 novembre la responsabilité de la salle de réveil.

Sylvain Pattieu, historien, évoque son compagnon d’études et ami indéfectible, Matthieu Giroud, 39 ans, tué d’une balle au front.

Stéphane Calmeyn était seulement un voisin et client occasionnel de Romain Naufle, 31ans, le luthier de Ménilmontant qui, en accordant les guitares, pensait mettre un peu d’ordre dans le monde. Mais, après le 13 novembre, des liens qui pouvaient paraître faibles sont devenus forts.

Le carnet de l'Institut d'Histoire du Temps Présent

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.