Un certain nombre d'historiens, à commencer par notre invité Félix Torrès, peu soucieux de rester des professionnels de la profession universitaire, désireux de suivre l'exemple d'autres pays et de s'ouvrir d'autres débouchés, ils soutenaient qu'écrire l'histoire des entreprises avait son utilité.

Ouvriers de l'usine Saint-Gobain en 1899
Ouvriers de l'usine Saint-Gobain en 1899 © Getty / PHAS

En direct et en public depuis les Rendez-vous de l’Histoire de Blois (auditorium de la bibliothèque Abbé Grégoire).

Comme Seb plus de 150 ans d'âge, comme Saint-Gobain, plus de 350 ans et un centre d'archives, ici même à Blois, les entreprises peuvent s'afficher en association de femmes et d'hommes tendus vers l'excellence dans leur métier propre. Elles aiment alors se regarder dans leur histoire comme dans un miroir.

L'histoire est pour elle un message venu du passé : mieux un vrai capital pour l'avenir !

Un certain nombre d'historiens, à commencer par notre invité Félix Torrès, ont saisi là une opportunité. Peu soucieux de rester des professionnels de la profession universitaire, désireux de suivre l'exemple d'autres pays et de s'ouvrir d'autres débouchés, ils soutenaient qu'écrire l'histoire des entreprises, en dialogue avec elles, avait son utilité.

C'était évidemment affronter plusieurs risques. A commencer par celui de la dépendance : l'histoire ne peut être serve.

Celui de l'illusion aussi : l'entreprise peut garder le même nom tel un fleuve, les eaux qu'elles roulent ne sont jamais les mêmes.

Surtout, ces dernières décennies, dans le nouveau paysage mondialisé les entreprises, à la recherche de leur taille critique, se sont dirigées vers le futur sans passé.

N'hésitant plus à se présenter comme de simples portefeuilles d'actifs à la recherche de leur valorisation immédiate, elles sont indifférentes aux destins communs.

Il est peut-être temps pour elles de se constituer une autre raison d'être que seulement financière.

Dans cette hypothèse, les historiens qui pourront travailler avec elles, retrouveront un rôle.

Programmation musicale : Bob Dylan The times they are a-changin’  1964)

L'Histoire et la mémoire de l’entreprise

Félix Torrès Editeur

Revue Entreprises et Histoire

Saint-Gobain Archives

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.