En attendant, à son arrivée au pouvoir en 1981, le nouveau gouvernement de gauche se propose de modifier le tiers du Code du travail...

Jean Auroux, ministre du travail, visite le 18 janvier 1982 à Toulouse, une usine de papier (la papeterie Job) dans le cadre des discussions avec les organisations représentatives du monde du Travail
Jean Auroux, ministre du travail, visite le 18 janvier 1982 à Toulouse, une usine de papier (la papeterie Job) dans le cadre des discussions avec les organisations représentatives du monde du Travail © AFP / GEORGES GOBET

Le général de Gaulle avait soutenu que les travailleurs avaient le droit de participer aux bénéfices des entreprises et un haut fonctionnaire, François Bloch-Lainé, s’était demandé s’ils ne devaient pas participer aussi à la définition de leurs orientations stratégiques. Dans les années 1960, la question se posait d’un nouveau Code du …capital.

En attendant, à son arrivée au pouvoir en 1981, le nouveau gouvernement de gauche se propose de modifier le tiers du Code du travail. Rue de Grenelle, le ministre, en charge de cette réforme, c’est Jean Auroux. Et sa maxime : « L’entreprise ne doit pas être le lieu du bruit des machines et du silence des hommes ».

Les quatre lois Auroux, entre le 4 août 1982 – anniversaire de l’abolition des privilèges - et le 23 décembre - période des cadeaux de Noël - c’était il y a une génération seulement. Cependant le contraste avec aujourd’hui est saisissant.

Certes la vie politique composait des figures comparables à celles d’aujourd’hui. Quelle part faire dans l’action à la loi et aux ordonnances ? Quelles alliances syndicales composer ? Avec la CFDT ? Mais que faire de FO? Etc…

Mais l’époque était tout autre. En 1981, Gaston Defferre, ministre de l’Intérieur, déclarait à propos des banquiers : « C’est simple, c’est eux ou nous ». Aujourd’hui le président de la République dit, tout au contraire : le mot « entrepreneur » est à mettre au premier rang du vocabulaire français. Le désir de Jean Auroux était de renforcer la citoyenneté dans la collectivité. Aujourd’hui, le travailleur est présenté comme un individu appelé à un parcours d’emploi heurté. Ce qui garantit son avenir, c’est sa capacité d’adaptation. Quant à l’expression… Il y a d’autres lieux pour cela que l’entreprise.

Programmation musicale : La grève de l'orchestre de Ray Ventura

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.