3500 ans d'âge et sans doute davantage ! Et il a fallu attendre en Occident le XVe siècle pour qu’on parvienne enfin à rendre le plus vieux matériau synthétique de l'humanité... translucide. L'histoire du verre nous apprend que la transparence est une affaire de longue durée.

"Le vendeur de verre slovaque" par Antonin Hölperl - vers 1888
"Le vendeur de verre slovaque" par Antonin Hölperl - vers 1888 © domaine public

Elle nous montre aussi que l'industrie aspire à un espace toujours plus dilaté, qu'elle est gyrovague. Pas au même point que la finance d'aujourd'hui, évidemment. Mais tout de même ! Ainsi les maîtres des fours s'en vont-ils volontiers chercher à l'étranger une amélioration de leur fortune. Le capital technique qu'ils exportent pour le faire fructifier relève du secret : sans le secret, il serait vite déprécié mais, d’un autre côté, à force de faire circuler sous le manteau les bonnes recettes, on finit par les éventer !

C'est cela, l'histoire du verre: des promesses toujours plus suggestives mais qui parfois ne peuvent plus être tenues parce que l'objet de vos soins se brise.

Evénement(s) lié(s)

Murano - Chefs-d'oeuvre de verre de la Renaissance au XXIe siècle

Les liens

Ecomusée de Bayel - Musée du Cristal - Centre Mazzolay L'écomusée de Bayel - Musée du Cristal - Centre Mazzolay  permet de découvrir l'histoire du verre et du cristal de l’antiquité à nos jours.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.