Bernard Faÿ donnant une conférence sur le "Rôle de la Franc-Maçonnerie dans la Révolution de 1789" le 11/01/1943
Bernard Faÿ donnant une conférence sur le "Rôle de la Franc-Maçonnerie dans la Révolution de 1789" le 11/01/1943 © BNF / Les Documents maçonniques

La BnF ouvre l’exposition la plus importante qui ait jamais été consacrée à la franc-maçonnerie. Elle est redevable de prêts qui sont venus de l’extérieur, d’Ecosse, là où s’est ébauchée la maçonnerie à la fin du XVIème et d’Angleterre, là où s’est créée la première loge en 1717. Mais jamais l’exposition n’aurait pu se tenir sans le fonds maçonnique propre de l’établissement. Et d’où vient ce fonds ? D’enrichissements de ces dernières années, certainement : les dossiers de la Revue internationale des sociétés secrètes qu’avait fondée un curé de la paroisse saint-Augustin, antimaçon frénétique, les 30 000 fiches accumulées par un érudit méthodique du nom de Monsieur Bossu etc…Mais pourquoi ces greffes se sont-elles opérées, comme naturellement à la Bibliothèque nationale ?

Eh bien, parce qu’un noyau dur documentaire s’était constitué sous l’Occupation. Le régime de Vichy avait alors confié à l’administrateur de la Bibliothèque Nationale le soin de confisquer et d’inventorier les fonds des différentes obédiences que l’occupant nazi n’avait pas déjà prélevées. A la Libération, le Grand Orient et la grande Loge, peu rancunières et il est vrai exsangues, préférèrent laisser tous ces documents au soin de la puissance publique.

Et qui était cet administrateur à qui on doit cette aubaine ? C’est une autre surprise. Il s’appelait Bernard Faÿ. Longtemps, cela avait été un homme moderne, lancé, universitaire brillant. S’il avait été étudié la franc-maçonnerie, c’était en dix-huitièmiste distingué. Comment un homme qui avait su tenir à distance les idéologies a-t-il pu en venir à un pareil choix, et s’y tenir ensuite, jusqu’à sa mort en 1978 ? Il y a de qui alimenter la perplexité.

Evénement(s) lié(s)

Templiers & francs-maçons. De la légende à l'histoire

La Franc-Maçonnerie

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.