Lagos
Lagos © Radio France

Deux femmes-kamikazes qui se font sauter dans un meeting du président sortant, un enfant de huit ans dans un marché… La litanie des attentats, des sabotages, des kidnappings a rythmé l’histoire du pays mais Boko Haram y a ajouté, entre autres singularités cruelles, l’attentat-suicide… Le groupe a pris une telle dimension médiatique qu’on dit les élections impossibles dans le reste du pays.

Voilà un géant qui pourrait s’afficher comme l’aspirant émergent de l’Afrique. Première population du continent, sans qu’on sache exactement le chiffre – 150 millions d’habitants peut-être. Premier exportateur de pétrole et de gaz. Depuis cette année, premier PIB, grâce à quelques acrobaties statistiques il est vrai.

Cependant, les structures du pays ne sont pas à la hauteur. Et, en particulier, les forces de sécurité dont le budget mirobolant passe dans des poches profondes : les soldats sont en soldes et les milices à louer. Pour lutter contre Boko Haram, le pays est contraint -quelle humiliation, de faire appel aux troupes des voisins, bien plus petits, bien plus pauvres.

En réalité, ce n’est pas seulement l’armée qui manque. La question qui se pose, cinquante-cinq ans après l’indépendance, c’est : mais où est passé l’Etat au Nigeria ?

Evénement(s) lié(s)

Deux grandes séances parlementaires reconstituées par La Comédie Française

Les liens

Article "Boko Haram et le terrorisme islamiste au Nigeria : insurrection religieuse, contestation politique ou protestation soci

Publications de Marc-Antoine Pérouse de Montclos diffusées sur Cairn.info

Article "Boko Haram Les enjeux régionaux de l’insurrection" février 2015

Nollywood TV - la chaîne africaine de fiction

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.