Michel Foucault le 5 novembre 1979
Michel Foucault le 5 novembre 1979 © corbis / Bettmann/CORBIS

Il avait mesuré que l’intervention des intellectuels passait de plus en plus par l’essai bref et le plateau télé et encore n’a-t-il pas connu l’économie du web 2.0. Puisque la discontinuité est de mise, il disait par provocation qu’advenait le temps du journaliste. En tout cas, la figure de l’intellectuel qui s’autorise d’une vérité transcendante et d’une compétence universelle pour distribuer la bonne parole, ce n’était pas son style !

Et son succès inouï dans les années 70 aussi bien au Collège de France qu’auprès de ses auditoires du monde entier ne changea pas son point de vue. « Je ne suis pas là où vous me guettez », disait-il. Il n’aimait pas les rôles de répertoire. « Je ne suis pas là où vous me guettez mais, ajoutait-il, je suis ici d’où je vous regarde en riant. » Rien ne l’enchantait plus que de passer d’un terrain d’enquête à un autre. Dans les années 1960, l’écart entre les mots et les choses. Plus tard, les pratiques de résistance face aux discours et aux techniques des pouvoirs. Dans les dernières années, avant sa mort prématurée en 1984, la technique, le contrôle de soi…

Nouveaux terrains, nouveaux concepts, nouveaux intervenants…. L’intellectuel non pas généraliste mais « spécifique » qu’il défendait, c’était un technicien qui ouvrait les portes à ceux qui ne se tiennent généralement ni dans les écrans de télé ni dans les rectangles de papier.

Les liens

Blog de Philippe Artières

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.