Le crochet qui fouaille, la hotte qui recueille… Et la lanterne… Elle permet aux chevaliers du crochet et de la hotte d’opérer le soir et la nuit…

Février 1955, un couple donne un paquet à un bénévole de l'association Emmaüs devant le théâtre des Champs-Elysées à Paris pour assister à la projection du film "Les chiffonniers d’Emmaüs".
Février 1955, un couple donne un paquet à un bénévole de l'association Emmaüs devant le théâtre des Champs-Elysées à Paris pour assister à la projection du film "Les chiffonniers d’Emmaüs". © Getty / Keystone France

Le crochet qui fouaille, la hotte qui recueille… Et la lanterne… Elle permet aux chevaliers du crochet et de la hotte d’opérer le soir et la nuit…

Au milieu du XIXème, les Français conçoivent mal qu’il puisse y avoir des déchets irrécupérables.

Aussi le chiffonnier occupe-t-il une position centrale

C’est d’ailleurs le nom d’un meuble auquel tiennent les maîtresses de maison : non loin de l’armoire, elles serrent dans ses tiroirs tout ce qu’elles ont gardé et ramassé et qui pourrait être utile un jour. Mais c’est surtout un métier omniprésent qui touche à toutes les activités. Une figure en chair et en os qui hante les rues. Une figure de papier qu’on retrouve sans cesse dans les gravures et la littérature de l’époque.

Rien qu’à Paris, 30 ou 40 000 personnes, hommes, femmes et enfants, se livrent alors au chiffonnage

Il est alors indispensable à la fabrique du papier. C’est une des raisons pour lesquelles il tient de l’industrie. Il ne faut pas imaginer que les chiffonniers crient tous misère; une hiérarchie les organise qui monte haut dans les degrés de la société.

Viennent les années 1860 : Haussmann éclaircit les rues. Les années 1870, ensuite, voient l’invention de la pâte à papier issue de la fibre de bois. Et les années 1880 celles de la poubelle. Invention funeste, si on la considère du point de vue du chiffonnage de l’époque mais aussi du recyclage tel qu’on le défend aujourd’hui.

Programmation musicale : La java du crochet de Marie Dubas (1932)

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.