Jules II par Rafaello Sanzio
Jules II par Rafaello Sanzio © Radio France

Habemus papam...

La formule se perd dans la nuit des temps. Prononcée par le premier cardinal-diacre à l'issue du conclave - la réunion des cardinaux électeurs, elle scelle le contrat que passe l'Eglise catholique avec le nouveau successeur de Pierre.

Contrat ? Le mot est peut-être impropre. Métier ? Le terme a été utilisé, pour la première fois, par Jean-Paul II lui-même. Métier impossible, à la vérité. Il faut prolonger une tradition de deux millénaires et s'adapter à un monde et un temps qu'on n'aime pas nécessairement. Porter sur ses épaules le salut des peuples et risquer de ne pas faire le sien. Produire des textes dont quelques uns seront considérés comme infaillibles alors qu'on est soi-même incertain. Bref se déclarer expert en humanité alors qu'on est sans cesse renvoyé à sa solitude.

Habemus papam.

C'est le titre du nouveau film de Nanni Moretti qui, après avoir rencontré un grand succès en Italie, vient de sortir en France.

Les rares biographies filmées des grands papes contemporains ont toutes été des échecs. Aussi Moretti préfère-t-il imaginer un pontife éphémère qui n'est pas sans rappeler l'évanescent et souriant Jean-Paul Ier, pape de 33 jours en 1978. Il porte le nom de Célestin VI, ce qui est déjà une absence de programme: Célestin V a démissionné en 1294 au bout de cinq mois pour reprendre son habit d'ermite. Le parcours de ce pape... Piccoli sera étonnant.

Evénement(s) lié(s)

Habemus Papam

Les liens

Le roman des papes Le roman vrai des papes des temps modernes, de la Révolution française à nos jours.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.