Il était bien davantage qu'un compositeur. L'inventeur d'un nouveau type de représentation qui conjuguait tous les arts. Le constructeur d'un lieu idéal où rencontrer l'Art.

Représentation de l'opéra Tannhäuser au festival de Bayreuth en 1930
Représentation de l'opéra Tannhäuser au festival de Bayreuth en 1930 © Radio France / Deutsches Bundesarchiv

C'est à Bayreuth, Bethleem entre les montagnes, dans le royaume finissant de Louis II de Bavière que, parvenu à la soixantaine, il trouva son accomplissement.

Dès les deux premiers étés de représentation qu'il y connut, il sentit, évidemment, le décalage entre l'intention et la réalisation.

Sa famille, qui n'est pas sans ressemblance avec les Atrides, tint ensuite le flambeau. Elle fut constamment tentée de faire du lieu un sanctuaire, elle sut aussi, à plus d'une reprise, la transformer en laboratoire. Aujourd'hui, Bayreuth continue, se concevant encore comme le centre du monde tout en se comportant souvent comme n'importe quel autre festival...

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.