Portrait de Joachim Murat, roi de Naples par Heinrich Schmidt en 1814
Portrait de Joachim Murat, roi de Naples par Heinrich Schmidt en 1814 © domaine public / Palais de Caserte

Attaché aux pas de Bonaparte depuis 1795 et son beau-frère depuis son mariage avec Caroline, l’impétueux Joachim est promu, avec l’avènement de l’Empire, maréchal, altesse française, grand-duc en Allemagne et, finalement, en 1808, roi de Naples, sous un nom qui en disait long : Gioacchino Napoleone.

Madame de Rémusat écrivait : « Nous les avons vus devenir ducs et princes sans en être surpris et ils ont fini par croire que la royauté seule pouvait terminer dignement leur destinée. » Sauf qu’ils devaient, tous autant qu’ils étaient, continuer de manger dans la main du maître. Napoléon pensait, en toute sincérité, que si l’armée était grande, c’est simplement qu’elle était digne de lui et que si l’empire était grand, c’est que tout s’y faisait par lui. Il exerçait le pouvoir pour ne pas être interrompu… En revanche, un vieux compagnon dévoué comme Murat ne comprenait pas pourquoi, parvenu sur un trône, il devait continuer à obéir.

Les autres têtes demi-couronnées choisies par Napoléon, de la Hollande à l’Espagne, vivaient la même expérience exténuante. En réalité, toute la structure de l’Europe fédérée à la France était d’une extrême fragilité, sans légitimité et minée de contradictions.

Murat n’était pas Talleyrand, il n’avait pas assez d’intelligence pour anticiper froidement ce qui lui arriverait mais il en avait suffisamment pour comprendre qu’il était dans un étau : dès 1808, il est pris d’accès de dépression dont la raison première est peut-être un immense ressentiment vis-à-vis d’un chef qui le plaçait dans une situation impossible. Il finit par l’abandonner mais c’était trop tard.

Evénement(s) lié(s)

Colloque international "Le Royaume de Naples à l'heure française. Revisiter l'histoire du decennio francese, 1806-1815"

Les liens

Site des Amis du Musée Murat

Programme du bicentenaire de la mort de Murat organisé à Pizzo (en italien)

Site des Bibliothèques de la ville de Compiègne

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.