Maria Nowak, spécialiste de l'économie rurale africaine, travailla longtemps pour le développement du continent avant d'introduire en Europe le microcrédit dans les pas du Professeur Yunus prix Nobel de la Paix. Le dénouement elle l'a connu elle-même dans sa chair dans la Pologne de son enfance déchirée par la guerre.

Maria Nowak à Paris en 2000
Maria Nowak à Paris en 2000 © Getty / Julien Hekimian

On a beaucoup parlé il y a une vingtaine d’années de l’action de Maria Nowak : on disait d’elle qu’elle ne prêtait qu’aux pauvres. Elle avait en effet mis en place un système imité du microcrédit du Nobel Yunus

Elle racontait volontiers l’histoire d’un enfant rencontré à Ouagadougou, il cirait les chaussures dans la rue mais il devait laisser la moitié de ce qu’il gagnait au propriétaire de la brosse. L’idée de Maria Nowak était de l’aider à acheter sa brosse.

Aujourd’hui, Maria Nowak retrouve l’enfant polonaise qu’elle fut. Sa situation fut pire que celle du gamin d’Ouaga. Trois années de tranquillité à Lvov, alors en Pologne. Des années de terreur pendant l’occupation soviétique puis sous la férule allemande. Son père passé à la résistance et retrouvé seulement en 1947, sa mère et sa grand sœur emmenées par la Gestapo, ses cousines de 14 et 16 ans tuées pendant l’insurrection de Varsovie.

Maria Nowak ne supporte pas l’ignorance du sort de la Pologne dans laquelle l’opinion française commune a baigné et baigne encore. Ni la suffisance de beaucoup de jugements portés sur son pays.

Avant de faire pleuvoir les reproches sur la Pologne d’aujourd’hui, peut-être serait-il bon de se demander pourquoi elle a été abandonnée hier.

Bibliographie :

Maria Nowak _Pour notre liberté et la vôtre. Comment la Pologne a été abandonnée par ses allié_s Librinova

Maria Nowak Le microcrédit ou le pari de l’homme Rue de l’échiquier

Maria Nowak L'espoir économique. Microfinance et entrepreneuriat social, ferments d’un monde nouveau Jean-Claude Lattès

Filmographie :

Varsovie quand même de Yannick Bellon

Les combattants de l’ombre de Bernard George

Le pianiste de Roman Polanski

Les invités
  • Maria NowakFondatrice de l'ADIE - l'Association pour le Droit à l'Initiative Economique
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.