Homme de lettres magnifique, il va devenir le Commandante, s’improvisant en 1919-1920, à Fiume sur l’Adriatique, chef d’un micro-état qu’il a conquis - tel Garibaldi - au nom de l’Italie. Les esthètes armés rêvent souvent d’établir un paradis à l’ombre de leurs épées.

Gabriele D'Annunzio en novembre 1922 à Gardone Riviera
Gabriele D'Annunzio en novembre 1922 à Gardone Riviera © Getty / De Agostini Picture Library

Tout au long du XXème siècle, la fièvre de la guerre a parcouru une partie de la jeunesse intellectuelle et artistique européenne. Une enquête menée par Agathon, un pseudonyme d’Henri Massis, en témoigne, dès 1913. L’épreuve du premier conflit mondial ne suffira pas à empêcher que se lève ensuite une nouvelle génération qui jugera naturel de s’armer avec des mots d’abord et des fusils ensuite. Les occasions de mourir crânement ne lui manqueront pas, dès les guerres d’Ethiopie et d’Espagne, en 1935-1936.

C’est d’une partie de la jeunesse seulement qu’il sera question ici

Une jeunesse qui se veut hors du commun. La patrie telle que l’envisagent ces esthètes, ce n’est pas une terre protégée par d’anciens parapets, comme disait Rimbaud. C’est bien plutôt un compagnonnage de jeunes hommes verts qui dévisagent calmement la mort. Si on veut avoir toujours vingt ans, mieux vaut mourir à vingt ans.

Depuis la Première Guerre jusqu’à l’aube de la Deuxième, une figure de poète guerrier sert de référence à cette jeunesse. Malraux disait : «  Je voudrais être comme lui. » Il s’appelle Gabriele D’Annunzio. 

Homme de lettres magnifique, il va devenir le Commandante, s’improvisant en 1919-1920, à Fiume sur l’Adriatique, chef d’un micro-état qu’il a conquis - tel Garibaldi - au nom de l’Italie. Les esthètes armés rêvent souvent d’établir un paradis à l’ombre de leurs épées. 

L’aventure de Fiume ne servira pas à grand’chose sinon à favoriser les intérêts politiques de Mussolini. D’Annunzio finira d’ailleurs en 1938 enfermé par le Duce dans un rôle de précurseur du fascisme. Malraux a choisi l’autre chemin.

Il suffit souvent d’un moment, d’une nuance et les esthètes armés peuvent changer de pente. 

Programmation musicale : "Giovinezza" de Faccetta Nera

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.