Après le scrutin américain, on entend souvent : "Hillary Clinton avait pour elle l’expérience et, autour d’elle, des collaborateurs compétents mais il lui manquait le charisme".

Hillary Clinton
Hillary Clinton © Getty / The Washington Post

Après le scrutin américain, on entend souvent ceci : « Hillary Clinton avait pour elle l’expérience et, autour d’elle, des collaborateurs compétents mais il lui manquait le charisme. » La poisse, oui, le charisme non !

Eh bien, quand on parle ainsi, on fait du Max Weber sans le savoir !

Max Weber ? Immense sociologue parvenu à sa maturité au début du XXème… Il s’est interrogé sur le pouvoir qu’il exerçait sur ses étudiants et surtout sur les soubresauts de son époque qui allait ouvrir un siècle des chefs. Il distinguait d’une part le pouvoir traditionnel – Hillary appartenait à un clan qui règne sur les démocrates depuis une génération, le pouvoir rationnel - elle connaissait ses dossiers et, d’autre part, la domination charismatique : Hillary ne créait pas autour d’elle cette sorte d’enchantement qui devient vite une évidence. Comment disait Claude François, qu’on a entendu en exergue de cette émission : « les yeux comme des fenêtres ouvertes sur les gens ».

Mais revenons à Max Weber. C’est sous son influence qu’est introduit l’adjectif « charismatique » dans les dictionnaires français, peu après sa mort, à la fin des années 20. Et quand ses œuvres commencent à être introduites plus systématiquement, dans les années 1960-1970, le substantif « charisme » apparaît à son tour.

Qu’Hillary Clinton n’ait pas eu de charisme ne signifie pas que Donald Trump en ait. Mais, dans l’analyse que fait Max Weber, les qualités personnelles comptent moins que l’adhésion provoquée. Le leader charismatique, c’est celui qui repère un chemin dans une situation de rupture et parvient à expliciter les sentiments cachés de son public. Qu’il soit le meilleur et le plus intelligent n’a guère d’importance : c’est la conviction de ceux qui le regardent qui fait le leader charismatique.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.