Le groupe nationaliste d'extrême-droite nippon Ganbare lors d'une manifestation pour la souveraineté des îles Senkaku en 2013
Le groupe nationaliste d'extrême-droite nippon Ganbare lors d'une manifestation pour la souveraineté des îles Senkaku en 2013 © Flickr - cc

En novembre, l’APEC, le grand organisme de coopération Asie-Pacifique tenait sommet au Cube d’eau – c’est le nom donné à un grand centre de natation de Pékin. Le président chinois rappela à cette occasion que l’eau avait vocation d’ « apporter à tous sa suprême bienveillance ».

Certes. Mais l’incident menace à chaque instant dans les eaux territoriales qui entourent un chapelet d’îles peuplées surtout de chèvres et qui, situées au Nord de Taiwan, sont revendiquées à la fois par la Chine nationaliste, la Chine communiste et le Japon, qui les détient présentement. Pour l’instant, les garde-côtes usent du canon à eau et l’eau, dit Xi Jin Ping, reste toujours bienveillante. Mais demain ?

En mer de Chine, l’incident peut tourner à l’affrontement. Mais c’est l’ensemble de la région qui connait des glissements de grande ampleur. La dissymétrie s’accentue entre une Chine en expansion vertigineuse et le Japon qui ne parvient pas à s’extraire d’une spirale descendante. De cette inégalité grandissante, les Etats-Unis tirent argument pour s’impliquer encore davantage dans la zone tandis que la Russie y revient à une vitesse accélérée : le président chinois a rencontré pour la première fois le Premier ministre japonais le mois dernier au Cube d’eau ; en revanche, il aura vu Poutine… cinq fois cette année.

L’Asie-Pacifique est le poumon économique du monde, c’est aussi la région où les rapports de force bougent le plus vite.

Evolution des rapports entre la Chine et le Japon en quelques dates clefs

592 : le Japon adopte les éléments principaux de la culture sinocoréenne (notamment le bouddhisme et l'écriture des kanjis)

Un première vague de conflits : en 1274 puis 1281, la Chine mongole de Kubilai Khan tente d'envahir l'archipel japonais (et échoue, en dépit d’une supériorité militaire écrasante).

Lieutenant japonais tué par balle, 1894
Lieutenant japonais tué par balle, 1894 © Leonard de Selva/Corbis

Guerre sino-japonaise de 1894-1895 : l'affrontement aboutit à la défaite de l'Empire de Chine face à l'Empire du Japon ; la Chine doit céder Taïwan, les îles Pescadores et Senkaku, et la presqu'île du Liaodong (avec Port-Arthur en Mandchourie) au Japon. Elle abandonne également sa suzeraineté sur la Corée, qui devient colonie japonaise.1931 : le Japon conquiert la Mandchourie.1932 : le Japon tente de poursuivre sa politique expansionniste à Shanghaï, mais est stoppé par une demande de cessez-le-feu imposée par la Société des Nations.

Guerre sino-japonaise de 1937-1945 : l’Empire du Japon tente de poursuivre sa politique expansionniste en Chine.

En 1945, suite à des pressions de la communauté internationale, le Japon rend les territoires conquis à la Chine.

Résonnances de la guerre froide dans les territoires sino-japonais : 1949-1978 1949 : la République populaire de Chine est proclamée. Le Japon reconnaît la République de Chine (Taïwan) mais pas la République populaire de Chine.1950 : la Chine et l’URSS s’allient et forment le Traité d'Amitié, d'Alliance et d'Assistance mutuelle.1951 : le Japon et les USA s’allient : ils s'associent autour du traité de sécurité entre les États-Unis et le Japon - qui évolue en 1960 en traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les États-Unis et le Japon.1952 : le Japon et la République de Chine (Taïwan) signent un accord de paix, appelé l’accord de Taipei1978 : le Japon et la République populaire de Chine est signé

Le conflit des îles Senkaku (en japonais) ou Îles Diaoyutai (en chinois) : 1971-?

Tensions Chine - Japon : un avion chinois a survolé les îles Senkaku
Tensions Chine - Japon : un avion chinois a survolé les îles Senkaku © Idé

Les îles Senkaku sont huit îlots et rochers qui se trouvent dans la mer de Chine orientale. Ces îles sont sous contrôle japonais depuis 1895 ; elles sont revendiqués par la République de Chine (Taïwan) et par la République populaire de Chine depuis 1971. L'intérêt de ces îles est avant tout économique : elles recelleraient d'importants gisements d'hydrocarbures sous-marins. Elles présentent également un intérêt stratégique pour la marine chinoise ou américaine.Depuis 2004, une série d'incidents autour des îles Senkaku ravivent le conflit territorial autour de cet archipel et provoquent des tensions diplomatiques et nationalistes entre les deux pays ainsi qu'une relance de leur course aux armements qui se poursuit encore aujourd'hui.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.