Monsieur Jazz de Radio France vient de s’éteindre, à 93 ans. André Francis était un homme de radio si complet qu’il faisait à partir de la radio bien d’autres choses. Il était à lui seul une maison pour le jazz, avec ses pièces de réception où se produire, sa cuisine où discuter interminablement...

André Francis, invité d'Elsa Boublil pour 50 ans de Jazz sur France Inter
André Francis, invité d'Elsa Boublil pour 50 ans de Jazz sur France Inter © Radio France / Christophe Abramowitz

Rediffusion du 28/10/2011

Monsieur Jazz de Radio France vient de s’éteindre, à 93 ans. Son parcours sur nos ondes aura duré près de cinquante ans. Avec des émissions : Jazz Variétés, Jazz sur scène, Jazz vivant. A la tête d’un Bureau car il y eut un Bureau du Jazz à Radio France ! N’y avait-il pas un Bureau des Musiques légères ?

En fait, André Francis était un homme de radio si complet qu’il faisait à partir de la radio bien d’autres choses

Pendant trente ans, il présenta le festival de jazz d’Antibes-Juan les Pins, filmé pour la télévision par Jean-Christophe Averty. Il fut le directeur artistique d’autres festivals, à Châteauvallon ou à Boulogne-Billancourt. Tel artiste rare, telle combinaison unique d’artistes se produisaient-ils sur les scènes qu’il animait, il se débrouillait pour les enregistrer en studio. Il était à lui seul une maison pour le jazz, avec ses pièces de réception où se produire, sa cuisine où discuter interminablement et ses couloirs de circulation.

Il n’était pas entré par effraction à la radio : on lui avait confié à ses débuts des émissions de littérature, de poésie, des documentaires. Cependant il avouait lui-même que, lorsque s’était présentée l’opportunité d’y parler de jazz, il avait fait valoir des compétences qu’alors il n’avait pas encore… 

Mais le jazz faisait déjà partir de sa vie comme de celle de tant de jeunes gens au lendemain de la Libération

En octobre 2011, André Francis avait accepté d’évoquer à La marche de l’histoire les rapports qu’il avait eus peu après avec Boris Vian.

Il était venu sans aucune difficulté, d’autant qu’il habitait au 31ème étage dans une tour de l’autre côté de la seine. « Depuis ma retraite, je domine la Maison de la Radio »

Les obsèques d’André Francis qui s’est éteint dans son sommeil auront lieu mercredi 20 février à 10h30 au crématorium du Père Lachaise.

Bibliographie :

  • Philippe Boggio Boris Vian (Flammarion)
  • Marc Lapprand Boris Vian - "Si j'étais Pohéteû" (Découvertes Gallimard)

Filmographie :

  • Boris Vian, la vie jazz réalisé par Philippe Kohly (Arte Editions)

Discographie :

  • Faut rigoler Henri Salvador
  • Ah ! Si j'avais un franc cinquante Boris Vian
  • Round Midnight par John Birks Gillespie
  • Bourrée de complexes Boris Vian
  • Terre-Lune Magali Noëlle Guiffray
  • La Grande Histoire du Jazz (Coffret de 100 CD en 4 volumes de 25 CD) André Francis (Chant du Monde)
Les invités
  • André FrancisAnimateur de radio et de télévision, chroniqueur de jazz, producteur et organisateur de festivals
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.