Il avait quarante ans à peine, et il tenait un appareil dans chaque main...

L'Indochine, Dien Bien Phu, ce n'était pas seulement la guerre de trop, c'était la première peut-être où il ne parvenait pas à s'identifier à un camp. Or, disait-il, "si, dans un conflit armé, vous ne pouvez pas prendre position, vous ne supportez pas ce qui se passe."

Photo de Robert Capa prise par sa compagne Gerda Taro en mai 1937, durant la Guerre d’Espagne
Photo de Robert Capa prise par sa compagne Gerda Taro en mai 1937, durant la Guerre d’Espagne © Domaine public

Quelques unes de ses photos sont gravées dans les mémoires : le milicien républicain qui tombe en arrière sur le front espagnol, ses instantanés du débarquement. Pas mal, pourtant, ont été perdues : en 1944, une erreur de développement a ainsi fait se volatiliser 90% de son travail en Normandie. Mais beaucoup viennent d'être retrouvées. En 2008, trois boites de négatifs de la guerre d'Espagne ont ressurgi au Mexique. C'est la dorénavant fameuse "valise mexicaine" dont le contenu est présenté dans une grande exposition itinérante qui, pour l'heure, vient de se fixer à Paris.

On y découvre autant de photos de son ami Chim et de sa compagne Taro que des siennes. Celui qui sera l'un des cofondateurs de Magnum aima en effet faire équipe. Seulement, pendant que les autres réfléchissaient encore sur ce qu'il y avait de mieux à faire, il avait déjà appuyé sur le déclic et, à tort ou à raison, attiré toute la lumière.

Evénement(s) lié(s)

La valise mexicaine

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.