Beaucoup sont persuadés que les juges sont de meilleurs gardiens de la démocratie que les hommes politiques...

Cours suprême des Etats-Unis 1988, Thurgood Marshall, William Brennan, William Rehnquist; Byron White; Harry Blackmun, Anthony Kennedy, Sandra Day O'Connor; John Paul Stevens et Antonin Scaliia
Cours suprême des Etats-Unis 1988, Thurgood Marshall, William Brennan, William Rehnquist; Byron White; Harry Blackmun, Anthony Kennedy, Sandra Day O'Connor; John Paul Stevens et Antonin Scaliia © Getty / Bettmann

Milieu des années 1960. Une femme noire et un homme blanc sont allés se marier à Washington mais en Virginie dont ils sont originaires et où ils vivent, leur « mariage mixte » est réputé illégal en vertu d’une loi d’ «intégrité raciale » promulguée par l’Etat. C’est le début du film « Loving ».

L’action de l’Etat de Virginie a interféré dans une relation privée. Le couple pourchassé va courageusement déposer des recours, jusqu’à la Cour suprême fédérale. Celle-ci a le pouvoir de faire comparaître à sa barre les états fédérés. Et, en 1967, c’est l’arrêt Loving contre Virginie, qui donne satisfaction au couple et ouvre les vannes à la déségrégation.

La Cour de cette époque conserve une excellente réputation en Europe, que le film sorti hier sur les écrans renforcera. Il est vrai qu’elle bénéficiait d’une conjoncture exceptionnelle : un président, Warren, républicain progressiste, une Maison blanche et un Congrès démocrates…

Nous sommes entrés dans une autre ère. Maintenant que Donald Trump signe des décrets à tour de bras derrière le Bureau ovale, les contre-pouvoirs sont plus que jamais nécessaires. Beaucoup sont persuadés que les juges sont de meilleurs gardiens de la démocratie que les hommes politiques. Mais faut-il attendre de la Cour suprême actuelle plus qu’elle ne peut donner ? Outre que, depuis près d’un an, elle est incomplète, elle n’est plus la même qu’il y a cinquante ans. En outre, la Cour, si elle sait d’expérience qu’elle se trouve au cœur de la société, n’a jamais aimé le face à face avec l’exécutif. Sa puissance tient aussi à sa retenue.

Programmation musicale : Never givin'up, Al Jarreau (Warner Bros, 1980)

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.