Rediffusion du 13/11/2012

Les Trois Glorieuses, c’est une révolution qui s'achève en partie de bonneteau. Deux monarchies s'intervertissent. La branche cadette s'assoit sur le trône des aînés.

Déclaration des Députés et Proclamation du Duc d'Orléans, lieutenant général du Royaume le 31 juillet 1830
Déclaration des Députés et Proclamation du Duc d'Orléans, lieutenant général du Royaume le 31 juillet 1830 © Château de Versailles / François Gérard

Histoire de marquer le changement, le duc d'Orléans choisit de se nommer Louis-Philippe et non Philippe VII. "Il a, dit Thiers, porté les couleurs tricolores à Jemmapes, c'est du peuple français qu'il tiendra sa couronne".

En réalité, après des émeutes et des désordres en tous genres réprimés avec une extrême sévérité, ce n'est pas la monarchie transactionnelle annoncée qui s'établit. Louis-Philippe, qui s'habille en bourgeois, se verrait bien en Louis XIV. D'une monarchie issue d'une révolution, phénomène rare dans l'histoire, il fait une monarchie dont tous les conservateurs attendent qu'elle les prémunisse contre la révolution : c'est plus banal et cela peut finir mal.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.