Les manifestations de protestation comme les discussions parlementaires très agitées de 1998-1999 étaient traversées par les mêmes argumentaires qu'on entend toujours aujourd'hui.

PACS
PACS © Fotolia / Richard Villalon

Sauf que la Garde des Sceaux socialiste de l'époque disait encore : "une famille, c'est un père et une mère". Le Pacs, selon elle, n'interférait aucunement avec le droit de la famille. C'était seulement un contrat entre partenaires qui décidaient d'une solidarité mutuelle et à qui l'Etat reconnaissait une nouvelle personnalité, notamment fiscale.

Depuis, les pragmatiques ont utilisé le texte en beaucoup plus grand nombre qu'on ne l'imaginait: plus d'un million de pacs conclus, très majoritairement par les hétérosexuels. Les adversaires, eux, ont continué de dire qu'il était en réalité une valise à double fond. Et les partisans des droits égaux pour les homosexuels et les hétérosexuels leur donnent aujourd'hui raison : avec le mariage pour tous, le moment est venu de vider la controverse inachevée.

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.