Renée-Pélagie est d’une riche noblesse de robe que son entrée dans une vieille lignée aurait dû assurer d’un destin tranquille, au moins jusqu’à la Révolution. Comment, se mariant en 1763, à 21 ans, avec Donatien de Sade, peut-elle imaginer le destin inouï qui va être le sien ?

Portrait d'Anne-Prospère de Launay, belle-soeur du marquis de sade - XVIIIème siècle
Portrait d'Anne-Prospère de Launay, belle-soeur du marquis de sade - XVIIIème siècle © domaine public

Portrait d'Anne-Prospère de Launay, belle-soeur du marquis de sade - XVIIIème siècle
Portrait d'Anne-Prospère de Launay, belle-soeur du marquis de sade - XVIIIème siècle © domaine public
A quoi, au départ, l’a initiée son époux ? À l’amour, certainement. Mais peut-elle l’envisager comme lui ? En la matière, il se veut débarrassé des préjugés et des faiblesses. Elle semble si soumise qu’elle frôle la dévotion. Jusqu’où est-elle prête à aller dans l’étrange association conjugale où elle se trouve fixée ?

En tout cas, quand le marquis fait scandale, elle fait bonne figure. Quand il est en détention, elle cherche à obtenir le droit de visite et continue de commercer avec lui par une correspondance assez vaste pour livrer encore aujourd’hui des lettres inédites. Il l’y traite de « petit toutou », de « porc frais de ses pensées » mais aussi d’ « aiguillon de ses nerfs » : c’est elle, en effet, qui subit les jérémiades, peut-être même est-elle secrètement ravie que le marquis, qui se veut pourtant athée en amour, cède aux démons de la jalousie.

Quand le marquis décide de construire, hors les murs qui l’emprisonnent, une œuvre, voilà Renée-Pélagie embarquée dans une autre aventure. Elle sera copiste, relectrice des textes de son mari.

Plus tard, il l’accusera d’en avoir détruit une partie. Le mariage ne survivra pas à la libération de Sade en 1790 et à la Révolution. Leurs chemins se sépareront. Elle mourra dans le château familial de l’Orne, lui, à Charenton. Chacun dans l’isolisme, comme il disait. Obèses, les yeux malades, méconnaissables tous deux, usés d’avoir trop souffert.

►►► ALLER PLUS LOIN | Sade, l'exposition qui érotise le Musée d'Orsay

Evénement(s) lié(s)

Sade au Musée d'Orsay

Deux grandes séances parlementaires reconstituées par La Comédie Française

Les liens

Sade, un athée en amour

Expostition Sade - Marquis de l'ombre. L'éventail des libertinages du XVIè au XXè siècle

Site d'actualité autour de Sade

Site du bicentenaire de la mort de Sade

La philosophie et le libertinage du Marquis de Sade et la place de la femme dans ses oeuvres Mémoire de Master soutenu par Warren W. Wills III à l'Université de Géorgie en 2003

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.