Dès lors qu’il a réconcilié la France avec le Pape, Bonaparte protège la reconstruction administrative de l’Eglise en tant qu’institution. Puis, quand, en 1804, il convie Pie VII à son sacre mais y tient le premier rôle, il fait de Notre-Dame de Paris le temple de la religion de la nation.

Notre-Dame de Paris photographiée par Édouard Baldus en 1860
Notre-Dame de Paris photographiée par Édouard Baldus en 1860 © Getty / Universal History Archive

Mais on n’épuise pas la légende de la cathédrale en parlant de sa gloire - celle de Dieu ou celle de la France. Le XIXème va d’abord la présenter dans son humanité. En 1831,  Victor Hugo, dans un livre qui, de nouveau s’arrache, la fait surgir des maisons grouillantes et de la plèbe féconde du Moyen-Age. Plus tard,  Viollet-le-Duc, le grand réformateur de l’édifice qui partagera de plus en plus la vision laïque de l’écrivain, insistera sur le rôle de la bourgeoisie médiévale dans l’épopée des cathédrales.

C’est d’ailleurs sous un roi « bourgeois », Louis-Philippe, que  la restauration de la cathédrale fera l’objet d’un concours remporté par Viollet-le-Duc et son compère Lassus. Le roi est alors flanqué d’un ministre-historien, Guizot, qui a créé l’administration des Monuments historiques. Une partie de l’opinion, pas nécessairement la plus catholique, commence à être sensibilisée à la question. La Chambre vote une loi et, en dépit de sa parcimonie, débloque des crédits. Nous sommes en 1843-1845, quarante ans après la réouverture de la cathédrale. Le siècle est assez mûr pour fournir un effort de longue durée.

Mais, attention, ce ne sera pas une restauration convenue. Viollet-le-Duc, si érudit soit-il, n’est pas un besogneux. C’est un visionnaire. En fait, son intention est de ramener Notre-Dame à son enfance. Et chacun d’entre nous sait quel effort d’imagination il faut pour retrouver son enfance.

Bibliographie :

Les cathédrales au XIXe siècle. Étude du service des édifices diocésains de Jean-Michel Leniaud (Economica).

Viollet-le-Duc. Les visions d'un architecte de Laurence de Finance et Jean-Michel Leniaud - Collectif (Norma Editions).

Monographie de Notre-Dame de Paris et de la nouvelle sacristie. Suivi des Peintures murales des chapelles de Notre-Dame de Paris de Jean-Baptiste Lassus, Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Michel Leniaud (Molière).

La basilique Saint-Denis de Jean-Michel Leniaud, Philippe Plagnieux (Patrimoine CMN).

Les Gargouilles de Notre-Dame. Médiévalisme et monstres de la modernité de Michael Camille (Alma Editeur).

Chanson Notre-Dame de Paris par Michel Dens.

Les invités
  • Jean-Michel LeniaudHistorien de l’Art et directeur d'études à l'École pratique des hautes études en sciences sociales
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.