Ici on noie les Algériens
Ici on noie les Algériens © Istibnaj / Istibnaj

Le 17 octobre 1961, la Fédération de France du FLN appelait les Algériens de la région parisienne à une démonstration de masse contre le couvre-feu qui venait de leur être "conseillé". Les rassemblements furent dispersés par tous les moyens et les représailles, après les arrestations, furent pires encore. Les faits, longtemps étouffés, sont dorénavant connus et même surexposés aux feux de la mémoire : en ce cinquantième anniversaire, les célébrations, publications, documentaires ne manquent pas.

Mais le 17 octobre est le résultat d'un engrenage qu'il faut restituer. Dès 1956, la métropole, comme on disait alors, était devenue un autre front de l'insurrection algérienne. Le FLN en arrachait le contrôle à l'autre tendance du nationalisme, celle de Messali Hadj. Attentats inter-algériens, attentats contre la police... Celle-ci retrouve le répertoire traditionnel de surveillance des nord-africains qu'elle avait quelque peu remisé depuis la Libération, à commencer par la rafle.

Le temps passe, les voitures sont attaquées quotidiennement, les camarades tombent. Maurice Papon survient, en mars 1958, à la Préfecture de police avec un chèque en blanc.

Le 17 octobre, le comportement des forces de l'ordre à Paris s'apparente à celui de l'armée en guerre de l'autre côté de la Méditerranée. Et ce à une date où le général de Gaulle avait déjà pris une autre route que celle de la guerre : l'objectif était déjà de négocier à Evian avec ceux qu'on réprimait à Paris.

Nous ne résoudrons pas l'énigme de cette contradiction avec notre invité Emmanuel Blanchard mais nous tenterons d'éclairer l'évolution du comportement de la police parisienne face aux Algériens. C'est le sujet de son livre qui vient de paraître aux éditions Nouveau Monde.

Evénement(s) lié(s)

Ici on noie les Algériens - 17 octobre 1961

Journée "17 Octobre 1961" au Forum des Images

Les liens

A écouter en ligne : La conférence à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration sur les évènements du 17 octobre 1961 L’UniverCité inaugure sa saison 2011/2012 avec le 17 octobre 1961, cinquante ans après la violente répression des manifestations algériennes à Paris. Une réflexion sur l’événement et sa postérité, au croisement de la guerre d’indépendance algérienne et l’histoire de l’immigration.A écouter : La conférence de Jim House, maître de conférences, University of Leeds, animée par Sylvie Thénault, chargée de recherche au CNRS, Centre d’histoire sociale du XXe siècle. "Du silence faisons table rase ? Le 17 octobre 1961, histoire d'une réapparition." du 13/11/2011.A lire : quelques repères bibliographiques proposés par la médiathèque de la CNHI.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.