S'il n'y avait eu le diable, Jésus aurait-il eu à venir sur la terre ? En tout cas, au moment d'entrer dans la vie publique, il a dû faire face à ses séductions : c'est le lot de tous ceux qui deviennent hommes que d'être mis devant des choix où ils ont à exercer leur liberté.

L'Enfer - "Les Très Riches Heures du duc de Berry" Folio 108 par les Frères de Limbourg vers 1411-1416
L'Enfer - "Les Très Riches Heures du duc de Berry" Folio 108 par les Frères de Limbourg vers 1411-1416 © domaine public / Musée Condé

Le diable est indispensable au christianisme. Le risque est de lui donner une telle place, au centre, que s'installeraient le dualisme et la confusion des rôles. Confusion des rôles ? Il y a bien encore aujourd'hui une dérive possible puisque l'Eglise vient de changer une formule du Notre Père de la liturgie : il faudra dire "Ne nous laisse pas entrer en tentation", l'ancien "Ne nous soumets pas à la tentation" pouvait laisser penser que Dieu laissait filtrer le mal ! Si la protection de Dieu ne faisait pas un barrage suffisant, le diable risquait de lui voler assez de puissance pour l'égaler.

La subtile élaboration du diable opérée en milieu chrétien est toujours menacée d'être portée à ébullition dangereuse. Les systèmes de reconnaissance des anges déchus sont ainsi devenus du XVe au XVIIe une excroissance qui, sous le nom de démonologie, a pris des proportions folles. Depuis, les chrétiens parlent du diable à voix plus basse mais alors, dit le nouveau pape François, ils doivent aussi s'exercer l'oreille pour l'entendre car il est toujours à l'œuvre, silencieusement, tel le termite dans la maison...

Les liens

Site pédagogique sur le diable au cinéma

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter La marche de l'histoire Voir les autres diffusions de l'émission

Georges Duby

Tchernobyl