40000 livres -oui, 40000... Sur le net, 5 millions de références pour le mot français Atlantide et cinq fois plus pour le mot anglais. La liste des lieux où on n'a pas identifié de trace de l'Atlantide serait plus courte que celle des endroits où l'imagination et l'érudition l'ont fait voyager.

Une carte de l'Atlantide par Bory de Saint-Vincent en 1803
Une carte de l'Atlantide par Bory de Saint-Vincent en 1803 © Bory de Saint-Vincent (public domain)

C'est la force des mythes que d'atteindre les quatre coins du monde.

Et celui de l'Atlantide en combine efficacement au moins deux : celui de l'Age d'or, dont on espère qu'il puisse être retrouvé et celui du cataclysme dont on souhaite qu'il ne soit pas une fin définitive.

Et c'est ainsi que, de génération en génération, et aux quatre coins du globe, se renouvelle une population au moins aussi mystérieuse que celle des atlantes : ici, il ne va pas être question des descendants des habitants du pays disparu mais de la renaissance perpétuelle des quêteurs d'Atlantide : les atlantomanes.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.