François Gibault par Gang Peng
François Gibault par Gang Peng © Radio France / Gang Peng

Au héros de "Mort à crédit", sa famille recommandait d'être bien obéissant. Sa formation de cavalier à Saumur a appris à François Gibault à aimer obéir mais aussi à aimer commander. "N'engraisse pas", lui était-il dit. Il a toujours affuté et bougé son corps. La danse est une de ses passions et il aurait bien fait de l'acrobatie son destin. "N'oublie pas le français"... Il n'y a pas de risque. Il le pratique à la façon des moralistes des siècles passés, avec un fort penchant pour la maxime frappée à l'ancienne. Exemple: "Un prisonnier qui ne songe pas à s'évader n'est pas un homme". Mais, biographe de Céline, fidèle avocat et confident de sa veuve, il sait que le style passablement monstrueux de Céline est autrement mieux adapté que le sien au siècle que nous venons de vivre, le siècle du meurtre absolu. Bref, c'est un conservateur et tout le contraire. Le genre à attendre l'aventure et à garder toujours une valise à portée de main. A marcher sur du parquet Versailles mais après avoir descellé quelques lames pour dissimuler un lot de grenades en dessous.

Les liens

Le Musée du Barreau de Paris Situé dans le très bel Hôtel de la Porte, datant de 1540, au 25 rue du Jour, le petit musée du Barreau de Paris est largement méconnu des Parisiens. Il possède pourtant une collection très riche qui évoque l'histoire des hommes et des procès qui ont marqué la justice depuis le XVIIème siècle.Adresse 25, rue du Jour75001 PARISPratiqueLes visites du Musée du barreau sont des visites guidées tarifées accessibles uniquement pour les groupes sur réservation

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.