Jeune homme devant une agence pour l'emploi italo-américaine à San Francisco - 1935
Jeune homme devant une agence pour l'emploi italo-américaine à San Francisco - 1935 © National Archives and Records Administration / National Archives and Records Administration

On peut faire remonter l'épreuve du chômage à la plus haute Antiquité. C'est sûr.

Mais nos auditeurs vont sursauter. On peut aussi soutenir que le chômage est de construction récente !

Au motif que c'est seulement à partir d'un certain moment que certaines situations ont été comptées pour du chômage et d'autres non.

Et ce moment se situe à la fin du XIXe siècle. On ne s'en souvient pas mais pendant des années et des années de dépression, la croissance française se traînait autour de 1 point par an. En même temps, le travail était de plus en plus contractualisé. On pouvait donc mieux calculer les périodes où il faisait défaut. Or les statistiques créent leur objet. Le chômage était inventé ! Et avec lui les spécialistes qui faisaient profession de le combattre et les institutions destinées à distribuer les revenus de protection.

En 2011, les uns et les autres - et les politiques qui organisent les sommets sociaux - sont débordés. Travail partiel, activités d'insertion, missions de courte durée... où le chômage n'est-il pas ?

A tel point que beaucoup pensent, sans le dire: "Il a été utile de construire le chômage il y a un siècle mais peut-être serait-il avantageux de le déconstruire aujourd'hui ?

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.