En janvier 1969, il y a maintenant cinquante ans, le grand mouvement du Printemps de Prague est interrompu depuis plusieurs mois. Jan Palach, qui vivait alors avec sa mère à une trentaine de kilomètres de la capitale, avait accompagné, à sa modeste place, nombre de manifestations.

Mémorial dédié à Jan Palach à Prague
Mémorial dédié à Jan Palach à Prague © Getty / Insights

La vie de Jan Palach a été brève. Il a choisi d’y mettre fin à vingt ans, alors qu’il venait d’entrer à la prestigieuse Université Charles de Prague.

Sa vie, c’est tout ce qu’il peut mettre dans la balance. L’histoire tchèque est ainsi faite qu’elle offre davantage d’exemples de martyrs que de combattants victorieux. Ils se prénomment d’ailleurs souvent Jan- Jean. Jean Népomucène, canonisé, dont une statue orne le pont Charles. Jean Hus, déclaré hérétique et mort brûlé lui aussi.

En janvier 1969, il y a maintenant cinquante ans, le grand mouvement du Printemps de Prague est interrompu depuis plusieurs mois. Alexandre Dubcek, Premier secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque, l’incarnait même s’il était souvent dépassé par le vent de réforme qui soufflait. Réforme politique, économique, morale. Jan Palach, qui vivait alors avec sa mère à une trentaine de kilomètres de la capitale, avait accompagné, à sa modeste place, nombre de manifestations.

Moscou, en revanche, l’avait suivi avec une inquiétude grandissante.

Que la parole ne fît plus contrôlée par la police politique l’inquiétait. Que le Printemps de Prague pût fleurir ailleurs dans le bloc soviétique l’angoissait.

En aout 1968, les troupes du Pacte de Varsovie entraient dans le pays et prenaient le contrôle militaire de Prague.

Bibliographie :

Anthony Sitruk La Vie brève de Jan Palach (Le Dilettante)

Françoise Mayer Les Tchèques et leur communisme. Mémoire et identités politiques (Editions de l'EHESS)

François Fejtö et Jacques Rupnik (dir.) Le printemps tchécoslovaque 1968 (Complexe)

Filmographie :

Le gel du printemps, Prague 1968 de Virginie Linhart et Patrick Rotman

Jan Palach : mourir pour la liberté de Dobroslav Zbornik

Programmation musicale :

Karel Kryl Tak vás tu máme 

Phil Kril The Funeral of Jan Palach

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.