Ramsès II demeure au musée du Caire sous la protection d'Amon (dieu de Thèbes).

Prince à la carrure d'athlète, il était le pharaon des deux Terres d'Egypte.

Ramses II
Ramses II © Radio France / Hajor

Nommé souvent comme pharaon "champion", il est par excellence celui qui a régné 67 ans avec à son actif une centaine d'enfants. Dans la conscience collective, on se souvient vaguement de Thoutmosis ou d'Aménophis mais Ramsès reste l'une des références.

Beaucoup de monuments sont érigés à sa gloire dans toute l'Egypte et certains se sont exportés dans le monde entier (cf. l'obélisque de Luxor sur la place du Trocadéro à Paris).

Ramsès II fait partie de cette longue lignée de pharaons qui, par la pure tradition de l'Egypte antique, s'est faite momifier. Une cérémonie rituelle où les organes sont prélevés minutieusement et où le corps est eveloppé avec des centaines de mètres de ruban blanc. Cette conservation du corps est importante pour se présenter au jugement de l'âme auprès d'Osiris. Un processus qui préserve la chair pour former une deuxième peau.

Les tombes des rois d'Egypte ont toujours été mystifiées et en proie à de nombreuses convoitises. Des expéditions prussiennes ont été faites par exemple mais les pilleurs les ont devancées dès l'Antiquité. A la découverte du tombeau de Ramsès II, son corps a été déplacé puis caché à plusieurs reprises pour pouvoir le préserver et le mettre à l'abri.

Les Français ont fondé le musée du Caire en 1881, le pharaon y repose depuis. La tradition veut que le défunt obtient la vie éternel lorsque son nom est toujours prononcé. Ce qui vaut à Ramsès II une éternité incontestable.

Rediffusion de l'émission du 4 mai 2011

Les liens

Le site de Robert Solé

Mots-clés :
Nous contacter

(ré)écouter La marche de l'histoire Voir les autres diffusions de l'émission

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.